BESOIN D’UNE COUPURE ANNUELLE !

Mon corps me parle, je suis toujours à son écoute, afin de courir aussi longtemps que possible tout en prévenant le risque de blessures, et force est de constater que je ressens aujourd’hui un réel besoin de récupérer physiquement mais surtout MENTALEMENT ! J’ai donc décidé de faire une coupure annuelle, 5 semaines sans course à pied, plus tôt que prévu, à savoir dès l’arrivée de mes 80 km au Swiss Peaks Trail (J-7)!
 
Là je subis une grosse baisse de motivation pour enfiler mes chaussures et aller m’entraîner. Facile de le voir, surtout lorsque je suis en train de me dire « Je dois aller courir« , et non « J’ai envie d’aller courir« . C’est malsain, et je ne veux pas de ça.
La coupure annuelle va permettre à mes muscles, mes tendons et et mes articulations de soigner leurs petits bobos, les micro-traumatismes qui s’accumulent tout au long d’une saison de course à pied, pour retrouver une nouvelle jeunesse. Au niveau de la tête, en se sevrant de course à pied, cela me permettra de retrouver cette grosse envie de m’entraîner en vue de nouveaux objectifs sportifs.
 
Au programme de ma coupure annuelle il y a 3 semaines sans aucune activité sportive, à l’exception des entraînements que je donne dans le cadre de mon école de course à pied et avec les athlètes que j’ai plaisir à suivre à l’année, puis 2 semaines de reprise en douceur, mais toujours sans course à pied, avec du vélo, de la natation…Je profite également de cette période pour réfléchir et définir les objectifs sportifs que j’ai envie de viser pour la prochaine saison !
Donc…Reprise de la course à pied dès lundi 16 octobre, AVEC DE LA FRAÎCHEUR ET DE L’ENVIE, et samedi 21 octobre premier « petit » test afin d’évaluer mon niveau à la sortie de cette « pause » avec le Kilomètre Vertical De Fully : 1,9 km pour un D+1’000 m. 😉
 
Et vous? Faites-vous généralement une coupure annuelle?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *